En Grèce le peuple vit le début d’une nouvelle ère dans sa transition démocratique populaire et radicale.

SYRIZA PARIS / FRANCE

10991118_10204694586877118_873431106977709488_n

Par Vangelis Goulas

Source : L’Humanite

Depuis dimanche 25 janvier un vent de liberté souffle sur la Grèce.

Ces élections n’étaient pas des élections d’alternance, mais elles ont marqué l’effondrement d’un régime. On a vu immédiatement les changements symboliques et le sourire est revenu aux lèvres des grecs. L’espoir est arrivé !

Les fourgons des CRS ne stationnent plus dans le centre ville d’Athènes, il ne s’agit plus d’une ville occupée. Les grilles et les barrages devant le parlement appartiennent au passé, le gouvernement du salut public n’a pas peur du peuple.

La Troïka et les mémorandums sont du passé.

Dans un discours de politique générale historique, le Premier Ministre grec a exprimé sa détermination à appliquer le programme de Thessalonique.

La priorité est au programme humanitaire: repas et électricité pour les familles les plus fragiles, relèvement du seuil de non-imposition aux revenus de 12 000€, restauration des négociations salariales…

Δείτε την αρχική δημοσίευση 1.256 επιπλέον λέξεις